samedi 8 octobre 2016

Achats innovants : les exemples de PLACE et de l'UGAP

Lors de la consultation "Les Startups parlent à Bruxelles" organisée par le secrétariat d’État au numérique cet été en vue de porter la voix de la French Tech à la Commission européenne, nous avions posté la proposition de "créer [au niveau européen] des places de marché ouvertes, transparentes et loyales" et pour illustrer la faisabilité de telles places, nous citions le dispositif de la plateforme des achats de l’État PLACE [1].

Le secrétariat d’État reconnaît l'intérêt de la proposition de "créer une plateforme similaire au niveau européen et pilotée par la Commission ; ce sera l'objet d'une proposition intégrée dans la Note des Autorités Françaises".



Un autre dispositif est l'UGAP, un établissement public à caractère industriel et commercial (epic) qui opère comme centrale d'achat principalement au profit de l'État et de ses opérateurs, des collectivités locales et du secteur hospitalier et, plus accessoirement, auprès des personnes privées assurant une mission de service public.

Le secrétariat d’État reconnait que "l'UGAP a développé une stratégie d'achat innovant depuis 2 ans qui porte déjà ses fruits [et avance l'idée de] créer un réseau européen de centrale d'achat ou centre de compétences sur l'achat d'innovation ; ce sera l'objet d'une proposition intégrée à la Note des Autorités Françaises.[2]



Sur le site de la consultation
[1] Créer des places de marché ouvertes, transparentes et loyales
[2]Accentuer le rôle de l'UGAP, centrale d'achat public en matière d'innovation






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.