mercredi 6 septembre 2017

Crowdsourcing / funding : régulation par la pression concurrentielle

Un quotidien gratuit de ce même jour mettait en dos de couverture une publicité de La Banque Postale sur son acquisition du "leader européen du crowdfunding" KissKissBankBank (juin 2017) [1].

Avec l'acquisition de KissKissBankBank, La Banque Postale acquiert également les plateformes Lendopolis et Hellomerci.

Si cette acquisition marque l'entrée du crowdsourcing / funding en phase de maturité, son corollaire est une accélération de la mise en conformité des acteurs [2], sans attendre la sanction des consommateurs : pour les acteurs encore en zone grise [3], le risque de s'exposer en concurrence déloyale devrait, avec l'entrée d'une entreprise établie, s'accroitre notablement.


[1] Le financement participatif, site de la Banque Postale
[2] Crowdsourcing : nouvelle version numérique du registre de l'ORIAS, sur X-Open-Innovation
[3] A crowdsourcing assurance model, sur X-Open-Innovation



Notes :
  • KissKissBankBank est inscrit au registre de l'ORIAS sous le N° 14007218, en catégorie IFP
  • Lendopolis est inscrit au registre de l'ORIAS sous le N° 14006007, en catégorie CIP et IFP
  • Hellomerci est un service de KissKissBankBank

CIP : Conseiller en investissements participatifs
IFP : Intermédiaire en financement participatif