vendredi 12 avril 2013

Open data pour les Hauts-de-Seine

Lancement de la plateforme opendata.hauts-de-seine.net 24 janvier 2013 Nanterre

Extraits du discours de Patrick Devedjian, Président du Conseil général des Hauts-de-Seine.
Seul le prononcé fait foi.

Monsieur le Vice-président [en charge des nouvelles technologies]
cher Paul Subrini,
Mesdames et messieurs les élus, 
Mesdames et messieurs, 

Je suis très heureux de vous accueillir ici aujourd’hui pour un événement qui fera date dans l’histoire du Conseil général des Hauts-de-Seine. 

La mise en ligne de l'opendata, qui a effectivement eu lieu le 17 décembre dernier, marque l’engagement du Conseil général dans l’ouverture des données publiques. 

Ce dispositif ouvre une ère nouvelle de la vie publique, via Internet [pour] une véritable transparence de l’action départementale. 
Le monde change. Et nous devons répondre à de nouvelles aspirations démocratiques. 
C’est une demande de l’opinion, bien légitime, à laquelle je souscris pleinement. 
(...)

La sphère publique [doit] s'adapter à l’évolution d’un monde qui s’impose à tous. 

S’ouvrir, c’est s’exposer, c’est accepter la critique et nécessairement cela pousse à mieux s’y préparer. La transparence concourt à responsabiliser, à permettre à chacun d’évaluer la qualité d’action de nos services publics, à encourager les efforts déployés par les administrations et à ouvrir le champ à une discussion avec les usagers (...). 

L’enjeu, c’est d’éviter une fracture numérique entre ceux qui croient savoir sans partager et ceux qui discutent sans avoir le droit de savoir. 

(...)  avant de donner la parole aux spécialistes qui vont nous expliquer plus en détail la plateforme, je voudrais vous donner les principales orientations de la politique départementale en la matière : 

1) Favoriser la qualité plutôt que la quantité 
La publication des données du département repose sur la mise en œuvre d'un label opendata inspiré des bonnes pratiques nationales et internationales qui sont le gage d'une démarche qualité pérenne dans la production de données. 

2) Démocratiser l'accès aux informations 
Les fondamentaux de l'opendata consistent à libérer les données brutes, qui sont le gage de la transparence. 

Cependant, si certaines données concernent des thèmes bien connus du grand public et faciles d'accès (par exemple les données géographiques d'aménagement du territoire, ou encore les données statistiques), d'autres thèmes nécessitent pour leur bonne compréhension une connaissance minimale du cadre réglementaire – c’est le cas du fonctionnement ou du financement des collectivités (...).

Pour une meilleure lisibilité des données, le Département a accompagné la publication des données brutes de notices explicatives, qui seront appelées à s'enrichir au gré des échanges. 

3) Favoriser la réutilisation des données sous leurs différentes formes 
La réutilisation des données permet la création de valeur. 

(...) 2 directions politiques [pour le département]
  1. rendre accessible les données brutes. 
  2. se comporter en acteur d’initiatives.
4) Promouvoir le développement territorial 
(...) Le Département travaillera avec ses partenaires pour que l'opendata des Hauts-de-Seine soit le point fédérateur de l'offre de données publiques des acteurs du territoire. 

5) Assurer une démarche participative 
(...)ouvrir un portail  avec les différentes communautés de ré-utilisateurs (notamment un espace développeur avec des forums). 
favoriser la dynamisation des échanges entre l’administration et les communautés, 
organiser des événements autour des données. 

Voilà, en en quelques mots, les grandes idées directrices de notre projet. 
 (...)


------------------------------------------------------------------------------------------------------
Accès à la plateforme
http://opendata.hauts-de-seine.net/

Licence choisie par le département Hauts-de-Seine
http://www.data.gouv.fr/Licence-Ouverte-Open-Licence

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.