mercredi 15 mars 2017

Open Innovation dans La Jaune et La Rouge

Sur le numéro de février 2017 de La Jaune et La Rouge, le mensuel de la communauté polytechnicienne, un Dossier, deux articles dans la rubrique Expressions et six points de vue dans la rubrique Vie des Entreprises.


DOSSIER, coordonné par Olivier Mellina-Gottardo(96), Président X-Open-Innovation 2016

Vous avez dit Open Innovation ? Olivier MELLINA-GOTTARDO (96)
L'Open innovation, opposée à l'innovation fermée interne à une entreprise, a été popularisée en 2003 mais recouvre de multiples pratiques dont certaines employées depuis fort longtemps. L'objectif peut être d'un coté de donner de l'agilité aux grands groupes et de l'autre d'apporter l'industrialisation et la commercialisation aux start-ups.

Une option stratégique qui engage l'entreprise Olivier MELLINA-GOTTARDO (96)
Choisir l'open innovation est une option stratégique. On peut y recourir pour des motifs d'économies d'échelle, de changement d'horizon ou de culture, mais il faut piloter soigneusement le changement et adapter l'organisation en conséquence.

Repenser l'organisation des grands groupes ? Michaël HADDAD (D00) et Philippe LOUÉ (87)
S'ouvrir vers l'extérieur a des conséquences sur toutes les directions d'une grande organisation. Chaque service doit pouvoir absorber l'arrivée de données nouvelles et les intégrer dans les processus habituels de travaux.

Un accélérateur de la transformation des services publics Danielle BOURLANGE (79) et Kristof de MEULDER
L'open innovation intéresse l'administration pour définir avec ses bénéficaires la façon dont elle peut mieux les servir. Les échanges entre la société civile et l'administration, qui se connaissent mal, sont favorisés par la mise à disposition d'espaces physiques de rencontres neutres. Pour assurer le succès dans la durée il faut bien mettre en valeur les apports des communautés externes.

Aider les start-ups technologiques Alexandre MARTINELLI
Maintenant que l'ère numérique s'attaque au commerce B2B, l'agilité des start-ups n'est plus suffisante pour qu'elles s'imposent seules sur les marchés. Parce qu'elle veulent garder leur indépendance, de nouvelles formes d'accompagnement se développent entre start-ups et grands groupes.

L'innovation ouverte est morte, vivent les organisations ouvertes ! Albert MEIGE
Pour Albert MEIGE l'innovation ouverte est déjà une étape intégrée dans les entreprises, c'est pourquoi il passe déjà à l'étape suivante, celle de l'organisation ouverte. Ensuite s'enchaîne les éléments d'un futur plus radieux pour tous, la fin du travail que nous connaissons avec la mobilisation des talents à la demande pour chaque projet.

Fintechs et Blockchain : les banques réagissent Amina NASRI (05)
Les banques peinent à innover compte tenu de leur lourdeur de fonctionnement, d'une réglementation toujours plus sévère et d'une relation avec le client jugée archaïque. Les fintechs sont plus agiles, maitrisent les nouvelles technologies comme la blockchain, mais peinent à trouver leur clientèle. Ces deux mondes se rapprochent, mais on ne peut pas encore juger de l'efficacité du résultat.

Protéger les actifs immatériels dans un monde ouvert Pierre OLLIVIER (78) et Vincent LORPHELIN
Toutes les manières de gérer les brevets, soit en monopole d'utilisation, soit de manière ouverte pour récupérer ultérieurement les bénéfices de leur utilisation. Parmi les exemples d'actifs immatériels méconnus, Google qui rachète hors de prix une société de thermostats connectés pour récupérer les données d'utilisation sur de vastes territoires aux États Unis.


EXPRESSIONS, retenues par la rédaction de La Jaune et La Rouge

A propos d'open innovation Pierre AVENAS (65)
Pierre AVENAS nous a avoué qu'il ne connaissait pas l'expression open innovation avant d'avoir à en chercher l'origine. Il s'en tire brillamment, en montrant que pour innovation il ne s'agit pas d'un anglicisme, mais d'un retour au français d'une expression ancienne.

Le numérique pour marier grands prestataires et PME innovantes Tru DÔ KHAC (79)
Une place de marché numérique, telle celle de l'État, offre un avantage pour innover aux soumissionnaires dans la mesure où elle permet une interaction avec le donneur d'ordre, au vu et au su des autres participants, avant la soumission définitive.


VIE DES ENTREPRISES, rubrique réalisée par FFE

Points de vue de 3DExperience, Bouygues, Solvay, RioTinto, Engie et Otis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.