vendredi 29 janvier 2016

Cyberloyauté en économie open : un cas en consulting

Bonjour,

Pour mon intervention lors de la table ronde "Les nouveaux business modèle de l'open", il était prévu un retour de pratiques de management de copyright en BtoB assurant la loyauté entre acteurs, une condition nécessaire de viabilité économique et d'exploitation paisible en économie Open.

En voici une restitution.

Après l'exposé d'une typologie des modèles d'affaires de l'open par Louis-David Benyayer et la description de plusieurs projets en open hardware par Léo Bénichou, nous adressons les modèles d'affaires reposant sur l'ouverture d'un savoir-faire auparavant protégé par le secret.

Pour promouvoir ses prestations, un consultant met souvent en avant la qualité des relations avec les collaborateurs du client, ses références, son expertise,...

Il peut également mettre en avant un savoir-faire dont l'avantage compétitif est traditionnellement protégé par le secret.

Dans la nouvelle économie, qui est ouverte, comment partager ce savoir-faire tout en préservant un avantage compétitif ?

Une des pistes est le Design Management, une pratique née outre atlantique dans les années 70.

Design management se traduit simplement par "management par le design" où design s'entend avec deux sens, dessin et dessein [1].

Autrement dit, sous une perspective managériale, un design est un "dessin portant une intention managériale" [2].

Dès lors que ce design est porteur de droits, son propriétaire peut envisager plusieurs stratégies de monétisation comme l'y invite la famille des contrats Creative Commons.

Un exemple actuel est celui du Business Model Canvas, un outil de management diffusé par la startup Strategyzer.

Cet outil peut être licitement utilisé même à des fins commerciales et d'entreprise, non pas parce que l'utilisateur tiers prendra soin de citer le nom des auteurs Alexander Osterwalder et Yves Pigneur, mais parce que le Business Model Canvas est publié sous Creative Commons Attribution Partage à l'identique (CC BY SA).

Néanmoins, pour le parfait respect du BY (Attribution), il conviendra de consulter le site Strategyzer [3].

La clause SA (Partage à l'identique) prévoit la possibilité d'y déroger, sous réserves d'aval du titulaire.

La réalisation du projet de responsabilité sociale d'entreprise "Donner le sens et le goût des maths au collège" et de son volet informatique (Personal MOOC) m'a conduit à imaginer un outil de management inspiré du Business Model Canvas.

Je l'ai l'ai nommé Business Model Pavement for Digital.

Il est publié, avec l'aval de Strategyzer,  sous Creative Commons Attribution Non Commercial Partage à l'Identique (CC BY NC SA).

Vers une vidéo-pitch de deux minutes sur YouTube sur le Business Model Pavement for Digital


[1] J'ai trouvé ce jeu de mot dans un article de Chaptal de Chanteloup est l'ai repris dans l'article "Un design management pour innover en entreprise", 7 mai 2013, Le Cercle Les Echos
[2] Teaser "Trois ontologies de l'entreprise numérique", Dô-Khac Decision, 2015
[3] page Licence/copyright du site www.strategyzer.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.