mercredi 16 octobre 2013

Commentaires sur le rapport de la Commission Lauvergeon - Par Jacques Schmitt (Fellow Presans)

Au détour d'une conversation, Jacques Schmitt - Fellow Presans - et moi en sommes venus à parler du rapport issu de la commission "Innovation 2030" présidée par Anne Lauvergeon, ex-présidente d'Areva.

A la suite de cette discussion, Jacques (docteur de l'X et ancien Prof. de l'Ecole, et une carrière de plus de 40 ans dans le management de l'innovation) s'est lancé dans une analyse plus détaillée de ce rapport et m'a proposé de produire un petit article pour notre blog open-your-innovation.com.

Je vous remets ici son paragraphe de conclusion:

Pour revenir aux recommandations de la commission Lauvergeon, je me prends à regretter qu’elle ait donné ce qu’ils attendaient à ses commanditaires. Elle aurait du apprendre à l’état à rester dans son domaine, la création d’un contexte favorable à l’innovation. Je salue le bon travail mais je vais, hélas, jouer les prophètes de malheur : cette action là ne sortira pas la France du marasme qu’elle connait en matière d’innovation.
Jacques Schmitt, Fellow Presans

Vous pouvez lire l'article en entier ici.

Amicalement

Albert

4 commentaires:

Tru Dô-khac a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Tru Dô-khac a dit…

La Commission identifie sept marchés d'avenir (nommés "ambitions") :

- marché n°1 : le stockage de l’énergie
- marché n°2 : le recyclage des matières : métaux rares
- marché n°3 : la valorisation des richesses marines : métaux et dessalement de l’eau de mer
- marché n°4 : les protéines végétales et la chimie du végétal
- marché n°5 : la médecine individualisée
- marché n°6 : la silver économie, l’innovation au service de la longévité
- marché n°7 : la valorisation de données massives(Big Data)

Concrètement, au niveau des entreprises, "la Commission recommande le lancement, sous deux mois, de sept concours d’innovations, ouverts à tout type d’entreprises". Ces concours seront organisés en deux phases :

"une première phase, dite d’amorçage", pour "sélectionner les projets (...) qui seront dotés d’une subvention forfaitaire qui facilitera leur maturation.
une deuxième phase pour "apporter des financements adaptés, publics et privés, à chacun des projets les plus prometteurs".

Au niveau économique, il s'agit "de lancer, à la conquête de ces sept marchés de référence, une génération d’innovateurs".

[1] Source : Synthèse du rapport
Pour accéder au rapport et à sa synthèse sur le site de la DGCIS

Tru Dô-khac a dit…

Addendum :
la désignation des marchés est reprise du rapport.
accès au rapport sur le site de la DGCIS

Michaël Haddad a dit…

Je suis malheureusement d'accord avec le commentaire qui a été fait ici et posté par Albert. Loin d'être un expert, j'ai quand même des doutes sur le réel potentiel des ambitions que la commission Lauvergeon fixe pour la France. On est sur des postures sociétalement responsables dans lesquelles on ne voit pas en quoi elle donnerait un avantage compétitif à la France et quasiment aucune d'entre elles sont "exportables".

Où est le modèle économique de cette future France ?
Stockage / Recyclage --> Centre de coût
Chimie du végétal --> A voir... La pétrochimie a encore de beaux jours devant elle
Médecine Individualisée / Silver économie --> Beau sujet mais c'est la SECU qui paye ? On tourne en boucle fermée sur fonds publics.
Big Data --> Le monde cherche un Business Model pour la Big Data, beaucoup de promesses mais au final des revenus pour les régies publicitaires (Google) et un peu d'amélioration dans les processus internes des entreprises.

Il nous reste les richesses marines qui sont effectivement sûrement une piste pour l'avenir.

Où sont nos grandes filières (automobile, aéronautique, luxe, agroalimentaire...), la révolution numérique ? Comment allons nous conquérir le monde avec nos produits/service ? Quid de la dématérialisation des réseaux de distribution ? Comment allons nous décrypter les nouveaux usages moteurs de l'innovation ?

Je ne retiens qu'une chose de se rapport : développer la prise de risque, c'est suffisamment rare de le voir écrit dans ce genre de document pour le souligner.

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.